Imprégnation et dureté

Tableau des classes de risques (selon la norme NF EN 335-2)

CLASSE

SITUATION

EMPLOIS DU BOIS

RISQUES BIOLOGIQUES

1

Bois toujours sec. Humidité en service inférieure à 20%

Intérieur uniquement (meubles, parquets, lambris...)

Insectes - Termites dans les régions infestées

2

Bois sec dont la surface est humidifiée temporairement. Humidité en service inférieure à 20%

Intérieur uniquement (charpentes, ossatures...)

Insectes - Termites dans les régions infestées - champignons de surface

3

Bois soumis à des alternances d'humidité et de sécheresse.

Extérieur essentiellement (menuiseries extérieures...)

Insectes - Termites dans les régions infestées - Pourriture

4

Bois humidifié en permanence, dans tout ou partie de son volume. Contact avec le sol, ou l'eau douce.

Extérieur uniquement (mobilier d'extérieur, piquets...)

Insectes - Termites dans les régions infestées - Pourriture

5

Bois humidifié en permanence, dans tout ou partie de son volume. Dans l'eau salée.

Extérieur uniquement et en contact avec l'eau salée

Insectes - Pourriture - térébrants marins

Durabilité et imprégnabilité des bois résineux (N 350-2)

CLASSES DE RISQUE

DURABILITE NATURELLE DU BOIS PARFAIT

IMPREGNABILITE

Essence

1

2

3

4

Champignons lignivores

Termite

Du bois parfait

De l'aubier

Sapin

Non

Non

Non

Non

-

sensible

2/3

2

Epicéa

Non

Non

Non

Non

4

sensible

3/4

3

Mélèze

Oui

Oui

Oui

Non

4

sensible

4

2

Pin noir d'Autriche

-

-

-

-

Sensible

sensible

1

-

Pin Sylvestre

Oui

Oui

Non

Non

3 (4)

sensible

-

1

Pin maritime

-

-

-

-

4 V

sensible

4

1

Douglas

oui

oui

oui

non

3/4

sensible

4

2/3

 

CLASSES DE DURABILITE

DESCRIPTION

1

Très durable

2

Durable

3

Moyennement durable

4

Faiblement durable

5

Non durable

Classification de la durabilité naturelle vis-à-vis des champignons lignivores (EN 350-2)

La durabilité indiquée ne concerne que le bois parfait; il convient de considérer l'aubier de toutes les essences de bois comme appartenant à la classe de durabilité 5 (non durable).

CLASSES D'IMPREGNABILITE

DESCRIPTION

EXPLICATION

1

Imprégnable

Facile a traiter

2

Moyennement imprégnable

Assez facile à traiter

3

Peu imprégnable

Difficile à traiter

4

Non imprégnable

Virtuellement impossible à traiter

 

Quelques explications complémentaires :

  • Quelque soit sa durabilité, s'il est mis en œuvre à l'air, le bois demeure inattaquable par les champignons, aussi longtemps qu'il est maintenu dans cet état de siccité.
  • L'aubier a une durabilité naturelle médiocre tant à l'égard des champignons qu'à celui des insectes xylophages (capricorne, vrillette).
  • Les essences à bois non duraménisées (sapin, épicéa) sont attaquables en totalité.
  • Les essences à bois parfait différencié (pins, douglas, mélèzes) sont généralement attaquables dans leurs aubiers par le capricorne et la vrillette

A chaque utilisation une préservation :

La position du bois dans l'ouvrage (classes de risque), autrement dit son emploi, génère des risques biologiques différents (insectes, champignons...) et face à ces risques, les diverses essences présentent des résistances naturelles plus ou moins importantes.

Aussi, le traitement de préservation est une possibilité de recours en cas d'absence ou d'insuffisance de durabilité naturelle. Préserver le bois, c'est le transformer pour le rendre insensible à une attaque biologique, dans tout le volume où cette attaque peut se développer. La notion d'imprégnabilité est un élément incontournable d'une bonne préservation. Malheureusement, les bois plutôt durables sont rarement imprégnables.

Dans la pratique, on distingue les essences dites réfractaires, dont l'imprégnabilité ne dépasse pas une dizaine de millimètres et les essences dites imprégnables qui autorisent une imprégnation totale, au moins dans tout l'aubier.

Top

Galerie Photo

home_photo4.jpg